Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


PhiPhiRock - 13 janvier 2020

Lundi 13 Janvier 2020



La playlist du soir !!!

PhiPhiRock - 13 janvier 2020
phiphirock___13_janvier_2020.mp3 PhiPhiRock - 13 Janvier 2020.mp3  (54.95 Mo)

1019 ème émission Lundi 13 janvier 2020

PhiPhiRock 18

Partie 1


Kris Barras Band Rain
Nico Duportal and The Sparks Isn’t it wrong

Ronnie Wood with his Wild Five Talking about you
The Dead South Blue trash

Rubrique Sortie Concert « Les Wampas » au MEM

Swedish Death Candy Always
Iguana Death Cult Carnal beat machine
The Schizophonics Show me you eyes

Cowboys from outerspace Such a long time

Partie 2

Les Wampas Les Chinois vont sur la lune
Les Wampas Je suis un voyou
Les Wampas Roy

Les Wampas J’ai quitté mon pays
Les Wampas C’est Politique
Les Wampas Je n’aime que toi

Biographie Les Wampas

Les Wampas La NASA nous ment
Les Wampas Il n’y a que
les lâches qui freinent
Les Wampas Jenny

Sortie: concert "Les Wampas" au MEM

-Concert-
Le MeM : Les Wampas
Le 24 janvier 2020


Le climat se réchauffe, les pingouins transpirent, l'Amazonie est en flammes, le prix du beurre augmente et, en plus, il fond - justement à cause du réchauffement
climatique. Heureusement Les Wampas vont sauver le monde ! Il fallait que quelqu'un s'en occupe. C'est eux.
Groupe de rock alternatif et punk rock français, originaire de la région parisienne, Les Wampas ont enregistré leur 13ème album Sauvre le monde. Retrouvez Didier, roi incontesté depuis 30 ans et sa bande pour un concert exceptionnel.

Accès :
5’ à pied de l’arrêt de bus Cleunay - Lignes 9 et 13
10’ à vélo de la station Star Le vélo Chèques Postaux
15’ à pied de la station Mabilais Métro - ligne b
350 places de parking
Ouverture des portes : 19h30 / Placement libre-debout

https://www.lemem.fr/programmation/les-wampas/
https://www.tourisme-rennes.com/fr/organiser-mon-sejour/les-evenements/le-mem-les-wampas-1


Biographie: Les Wampas

Les Wampas sont un groupe de rock alternatif et punk rock français, originaire de la région parisienne. Formé en 1983, le groupe repose essentiellement sur le chanteur Didier Wampas. La composition qui a beaucoup évolué depuis leurs débuts, comprend actuellement Jean-Michel Lejoux (basse, ex-Satellites), Effello (guitare), Nicolas Schauer (batterie) et Tony Truant (guitare, ex-Dogs).

Les Wampas sont surtout connus pour les textes faussement juvéniles de Didier Wampas, qu'il chante d'une voix parfois à la limite de la justesse.
Longtemps méconnus du grand public et ignorés des médias de masse, les Wampas ont vu leur notoriété s'accroître en 2003 après leur signature avec une filiale d'Universal.

Les Wampas sont un groupe de rock alternatif et punk rock français, originaire de la région parisienne. Formé en 1983, le groupe repose essentiellement sur le chanteur Didier Wampas, il était en même temps électricien à la RATP avant de partir en retraite début 2012.

En ce début de 21e siècle, Syd Vicious dirige les Etats-Unis et manifestement, in the UK, c’est l’anarchy. Le climat se réchauffe, les pingouins transpirent, l’Amazonie est en flammes, le prix du beurre augmente et, en plus, il fond – justement à cause du réchauffement climatique. Heureusement Les Wampas vont sauver le monde ! Il fallait que quelqu’un s’en occupe. C’est eux.

Pour dire exactement les choses, ils vont le « sauvre ». L’ingénieur du son américain Jim Diamond a fait une faute de frappe lors de l’enregistrement. On pouvait rêver meilleure fondation qu’une coquille pour le nouveau monde sauvé. Mais c’est comme ça. Il faudra faire avec.

De toute façon, sauver le monde, personne ne sait vraiment comment faire, ni même d’ailleurs ce que ça signifie. Méfiance, donc. Léonie, le sixième morceau, le rappelle. Un monde vraiment sauvé est un fantasme apocalyptique : « Quand l’Agneau ouvrit le septième sceau, il y eut un silence d’environ une demi-heure » (Apocalypse 8 :1). Et cela finit toujours « à coup de parpaing ». Les Wampas sauvent donc le monde, mais à leur manière.

Tout en restant indéboulonnablement fidèles au punk, ils ont l’intelligence de continuer à questionner leur époque et de rester « résolument modernes » (Rimbaud). Ils ont donc le bon goût de nous épargner le militantisme politique donneur de leçons ou la redite stérile des postures punk des années 80, même si Pernety s’autorise trois minutes de nostalgie.

Inutile de faire l’éloge du chaos et de l’anarchie quand le monde réel ressemble déjà à un immense squat sous héroïne. Au point qu’avec Didier, nous rigolons bien à faire ensemble l’éloge du centrisme, de la modération et de Raymond Barre – qui sont finalement les dernières postures et figures vraiment « rebelles » dans un monde où tout le monde se prétend désormais punk, anti-système ou rock’n’roll.

Sauver le monde, ça ne se fait pas en un claquement de doigts. Ça suppose un travail au long-cour et de la persévérance. Et c’est en ça que Les Wampas sauvent le monde : ils persévèrent dans ce qu’ils sont. Le morceau d’intro, Tu dévisses, ouvre la voie : « Toi au moins tu tentes et tu essaies… Tu dévisses, accroche-toi ! ». Sauver le monde, c’est ce que nous voulions faire quand nous étions petits. Nous voulions réaliser des trucs magiques et extraordinaires. Dans le monde il y a deux catégories de personnes : ceux qui renoncent et ceux qui persévèrent. Et si tu dévisses, accroche-toi !

Les Wampas et Didier Wampas persévèrent. Dans une époque de débilité et de simplification, ils défendent la complexité du réel. Roy, par exemple, dessine le portrait d’un ancien collègue de Didier qui avait la bêtise de voter Front National tout en étant le type le plus chouette du monde : « Y a un truc qui a dû merder quelque part ». C’est souvent qu’il y a un truc qui merde quelque part quand on essaye de sauvre le monde. Mais ce n’est pas pour autant qu’on va renoncer.

Non, on ne va pas renoncer à défendre des désirs utopiques, comme Le Dernier cormoran qui rêve à « des poissons qui n’existent pas ». On ne va pas renoncer à faire l’éloge de la rencontre, comme dans Vomissure triangulaire dont l’intro est bancale et bizarre comme toute vraie histoire d’amour (Lionel des Liminiñas et Jim Diamond ont refusé de la redresser avec ProTool). On ne va pas renoncer à incarner dans nos vies, nos actes, les plus petites choses quotidiennes ce en quoi on croit, puisque tout ça C’est politique.

Les Wampas persévèrent, donc. Et c’est ainsi qu’ils sauvent le monde, au moins quelques minutes, à chaque morceau. Au bout du compte, ça fait quand même un monde sauvé pendant plus de 40 minutes. Les Wampas osent être ce qu’ils sont et vivre ce qu’ils veulent être. C’est pourquoi ils sont punk. C’est aussi pourquoi ils sauvent le monde et sont des héros. Car comme le disait Maurice Merleau-Ponty, le chanteur des Spirit of Phénomenology : « Seul le héros vit jusqu’au bout son rapport au monde et aux hommes ».

Sources : wikipedia.fr
https://www.unidivers.fr/rennes/les-wampas-noise-generator-25-de-la-vallee-2020-03-26/






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Juillet 2020 - 12:30 Podcast >> The Unlikely Boy - Mixtape #5








Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016



Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts