Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter


Recherche




PhiPhiRock - 1er avril 2019

Lundi 1 Avril 2019


La playlist du soir!!!

phiphirock___1_avril_2019.mp3 PhiPhiRock - 1 avril 2019.mp3  (54.95 Mo)

989 ème émission Lundi 1er avril 2019

PhiPhiRock 28

Partie 1

Sasami Jealousy
Roni Alter Roads with no name
Stella Donnelly Tricks
Lane Clouds are coming

Rubrique Sortie Mythos : Marquis de Sade

Marquis de Sade Henry
Keuning I ruined you
Keuning If you say so
Maailma On Rikki Ellips

Partie 2

The Oh Sees Poor Queen
The Oh Sees I Come from the Mountain
The Oh Sees Tidal Wave

The Oh Sees Lupine Dominus
The Oh Sees Enrique El Cobrador

Biographie The Oh Sees

The Oh Sees Penetrating Eye
The Oh Sees Toe Cutter Thumb Buster

The Oh Sees Grease
The Oh Sees The Lens

Festival Mythos: "Marquis de Sade"

Festival Mythos
Marquis de Sade
Dimanche 7 avril 21h au Cabaret Botanique


« La reformation inespérée du groupe Marquis de Sade en 2017, c’est, pour toute une génération, un retour sur nous-mêmes, le choc d’un commencement: celui de l’éveil, du désir, de la beauté et, surtout, d’une liberté qu’il faut conquérir. »
Le groupe rennais a eu une carrière fulgurante, seulement 4 ans d’existence, entre 1977 et 1981 et deux albums, ce qui les a propulsés au rang de groupe mythique.
Après avoir révélé quelques nouveaux titres en toute discrétion pendant Bar en Trans,
une soirée exceptionnelle vous attend pour un groupe rare et précieux de la scène française.

Type : Musique / Genre : Pop / Rock
Durée : 1h30 /
Plein tarif 37 € / Tarif réduit 32 € / Tarif VIF 25 € / Tarif Sortir! 16 €

https://www.festival-mythos.com/spectacle/marquis-de-sade/

Biographie: Oh Sees

Oh Sees est un groupe de garage rock psychédélique américain, originaire de San Francisco, en Californie. Mené par le multi-intrumentiste John Dwyer, figure de proue de la scène garage californienne, la formation n'a cessé de changer d'aspect au fil des années, débutée comme un projet solo freak folk au début des années 2000 pour dériver progressivement vers un son s'affiliant au garage rock avec la constitution d'un groupe à part entière Brigid Dawson en pianiste/choriste, Petey Dammit à la guitare/basse et Mike Shoun à la batterie aux alentours de 2007.

Prémices (1997–2003)

Originaire de la ville de Providence, John Paul Dwyer s'initie à la scène garage-punk locale dans les clubs de sa ville, délaissant ses études pour les soirées festives et la drogue. Après avoir enchainé les petits boulots, il déménage en 1997 à San Francisco, en Californie, avec son ami Jeff Rosenberg où ils forment Pink and Brown, duo bruitiste produisant un punk lo-fi extrême à travers lequel Dwyer commencera à se faire un nom. Les années passants, Il prend part à des nombreux projets locaux, donnant dans le garage survolté (The Coachwhips, The Hospitals), le metal industriel (Dig That Body Up, It's Alive!) entre autres mises en scène loufoques (Zeigenbock Kopf).
Aux alentours de 2003, il commence à enregistrer ses propres compositions solo sous le pseudonyme de OCS, qu'il met au jour avec un premier essai sobrement intitulé 1. Il s'y consacre pleinement durant les années suivantes, abandonnant progressivement les projets multiples pour se concentrer sur sa musique.

Thee Oh Sees (2006–2013)

En 2006, il invite son amie musicienne Brigid Dawson à enregistrer des chœurs sur son cinquième opus, The Cool Death of Island Raiders ; qui annonce les prémices de Thee Oh Sees. L'année suivante, le guitariste Petey Dammit, autre figure notable du paysage musical californien, est recruté au rang de bassiste, bien qu'il conserve sa Jazzmaster de prédilection pour remplir ce rôle. Dans la foulée, ils enregistrent Sucks Blood, dont la parution inaugure le tout nouveau label Castle Face, cofondé avec Dwyer, et marque l'ultime participation du batteur Patrick Mullins, acolyte de longue date de Thee Ohsees.
L'album suivant, The Master's Bedroom Is Worth Spending a Night In, voit le poste de batteur doublement occupé par Jigmae Baer et Mike Shoun, ce dernier conservant la place et officialisant la formation désormais définitivement intitulée Thee Oh Sees. La production de cet album sera créditée à un certain Chris Woodhouse, musicien éclectique et ingénieur du son fermement associé à la scène californienne (ses premières contributions se faisant avec The Hospitals quelques années auparavant), il épaulera dès lors la formation dans ses moindres enregistrements.
La bande ainsi formée en 2008 publie inlassablement et poursuit un marathon de tournées, gagnant en notoriété. Parallèlement, le son du groupe se cristallise autour d'un garage rock remis au goût du jour (dit « revival »), emportant avec eux l'énergie caractéristique du genre qu'ils dispensent au travers de prestations scéniques exubérantes.
Au cours de l'année 2013, alors que sept albums, et au moins trois EP, sont produits en près de cinq ans, John annonce lors d'un live à San Francisco que « ce sera le dernier concert des Oh Sees pour un bout de temps. » Leur manager annonce peu de temps après que diverses raisons personnelles ont poussé les membres à mettre le groupe en sursis. Parallèlement, les fans se voient rassurés par la promesse d'un nouvel album pour début 2014.

Pause et nouvelle formation (2014–2017)

Cette courte pause octroie une bouffée d'air au groupe ; John déménage à Los Angeles. Il en dira : « Un nouveau départ dans ma vie. J'ai vieilli, j'ai besoin d'espace. Je n'ai rien contre San Francisco, mais c'est juste trop bondé ». Il y met au monde un nouveau projet solo appelé Damaged Bug, où il expérimente une musique électronique bruitiste, et dont le premier opus, Hubba Bubba, est publié en février 2014. Brigid se tourne vers la peinture et participe à des expositions, tandis que Petey et Mike continuent la musique au sein de plusieurs formations de la côte.
Chose promise, Drop, fruit d'une collaboration d'urgence entre Dwyer et Chris Woodhouse (aux studios The Dock de ce dernier), parait en avril 2014, et les affaires reprennent dès juin avec l'apparition d'une toute nouvelle formation : Timothy Hellman à la basse et Nick Murray aux fûts. Le trio embarque pour une tournée mondiale, et s'engouffre aussi vite en studio à l'aube 2015 pour enregistrer Mutilator Defeated at Last, avec la présence fortuite de Brigid aux chœurs.
Les tournées se poursuivent, le groupe revient en 2016 avec deux albums issus des mêmes sessions en studio, A Weird Exits en août, puis An Odd Entrance en novembre.

Oh Sees, OCS (depuis 2017)

En juin 2017, le groupe annonce un changement de nom en Oh Sees, accompagné d'un nouveau titre, The Static God qui précède la parution de Orc, leur dernier effort en date.
Au mois de novembre de la même année, Dwyer et Brigid reprennent les choses là où elles avaient été laissées aux alentours de 2006 avec Memory of a Cut-Off Head, un album pour lequel ils changent à nouveau de nom et reprennent celui d'origine : OCS. Dwyer en dira que c'est uniquement à l'occasion de cette sortie.
Fin décembre 2017 le groupe annonce le retour au nom de Oh Sees avec un nouvel EP Dead Medic qui consiste en deux longs morceaux tirés des sessions Orc, incluant une reprise intiutlé "A few days of reflection" du groupe suédois Trad, Gras, och Stenar.
En Mai 2018, Overthrown est laché en single du nouvel opus Smote Reverser a venir pour mi aout. Le groupe annoncera l'expansion des dates de leur tournée en cours.
Pour 2019, ils viennent d'annoncer une tournée mondiale massive de 43 dates à commencer par le Nord de l'Amerique au début mai, pour ensuite enchainer des dates en Europe dont trois passages en France seront respectivement à Bordeaux, Toulouse et Paris pour les 3/4/5 septembre à venir.

Membres

Membres actuels

• John Dwyer – chant, guitare, claviers, flute (depuis 1997)
• Tim Hellman – basse (depuis 2014)
• Dan Rincon – batterie (depuis 2015)
• Paul Quattrone – batterie (depuis 2017)

Invité studio

• Chris Woodhouse – divers instruments, ingénieur-son (depuis 2008)

Anciens membres

• Brigid Dawson – chant, claviers (2005–2013, 2015)
• Petey Dammit – basse (2006–2013)
• Patrick Mullins – batterie (2004–2006)
• Jigmae Baer – batterie (2006–2007)
• Mike Shoun – batterie (2007-2013)
• Lars Finberg – batterie, guitare, chant (2011–2012)
• Nick Murray – batterie (2014–2015)
• Ryan Moutinho – batterie (2015–2016)
• Christopher Owens - chant, tambourine (2008, uniquement concerts)

Discographie


Albums studio

sous le nom OCS


2003 : 34 Reasons Why Life Goes On Without You / 18 Reasons To Love Your Hater To Death (Tumult Records)
2004 : 2 (Narnack Records)
2004 : Songs about Death and Dying (Narnack Records)
2005 : Get Stoved (Narnack Records)
2017 : Memory of a Cut-Off Head (Castle Face Records)
2006 : The Cool Death of Island Raiders (Narnack Records)
2007 : Sucks Blood (Castle Face Records)
2008 : The Master's Bedroom is Worth Spending a Night In (Castle Face Records / Tomlab Records)
2009 : Help (In The Red Records)
2009 : Dog Poison (Captured Tracks)
2010 : Warm Slime (In The Red Records)
2011 : Castlemania (In The Red Records)
2011 : Carrion Crawler/ The Dream (In The Red Records)
2012 : Putrifiers II (In The Red Records)
2013 : Floating Coffin (Castle Face Records)
2014 : Drop (Castle Face Records)
2015 : Mutilator Defeated At Last (Castle Face Records)
2016 : A Weird Exits (Castle Face Records)
2016 : An Odd Entrances (Castle Face Records)
2017 : Orc (Castle Face Records)
2018 : Smote Reverser (Castle Face Records)

Compilations et albums live

2008 : Thee Hounds of Foggy Notion (HBSP-2X / Tomlab Records)

Source: Wikipédia





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Novembre 2019 - 21:00 PhiPhiRock - 11 novembre 2019

Lundi 11 Novembre 2019 - 17:00 Le Mix Superclasse