Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter
Rss





PhiPhiRock - 21 janvier 2019

Lundi 21 Janvier 2019


La playlist du soir !!!

phiphirock___21_janvier__2019.mp3 PhiPhiRock - 21 janvier 2019.mp3  (54.95 Mo)

979ème émission Lundi 21 Janvier 2019

PhiPhiRock 18

Partie 1


Rosanne Cash Not many miles to go
Unloved Heartbreak
Night Beats Her cold cold heart
Blood Red Shoes Mexican dress

Rubrique Sortie Festival « Agrock »

The Hits Bottom of the heap
Joanne Show Taylor In the mood
The Hits Afraid of myself
2Sisters My zombie girl

Partie 2

Joy Division No Love Lost
Joy Division Warsaw

Joy Division Transmission
Joy Division Interzone

Biographie Joy Division

Joy Division She’s lost control
Joy Division Sound of music

Joy Division Love will tear us apart
Joy Division Atmosphere

Sortie: Festival Agrock #27

PhiPhiRock - 21 janvier 2019
Festival Agrock #27 - Rakoon, The Hits, Pogota et Agromix
ven. 25 janv. - 20H00


Créé en 1990 à l'initiative d'étudiants de l'école d'Agronomie de Rennes (Agrocampus Ouest), le mythique Festival Agrock fêtera sa 27e édition à l'Antipode !

Rakoon est un producteur de musiques électroniques hybrides, au son unique et original. Il explore des courants allant de la Pop à la World Music, en y insufflant des éléments de Trance ou de Dub révélateurs de ses racines.
Véritable témoin de ses déambulations humaines et sonores, son univers nous transporte dans une expérience introspective pleine d’espoirs.

The Hits

Après avoir retourné les Papillons de Nuit cet été, les trois cherbourgeois arrivent à Rennes pour l’Agrock ! Leur son qui rappelle les plus grandes heures du rock anglais ravira les aficionados de riffs électrisants et de guitares puissantes.

Pogota

Du Punk-Rock énergique, une bonne dose d’humour et de contestation, et une bande de copains déjantés : ce beau mélange s’incarne en Pogota.

Agromix

C'est derrière les platines que les étudiants d’Agrocampus Ouest lanceront la 27e édition de l'Agrock ! La promesse d'être à la bonne température pour le festival.

Tarifs: de 7 à 11 euros

https://antipode-mjc.com/agenda/festival-agrock-27-rakoon-hits-pogota-et-agromix

Biographie: Joy Division

Joy Division est un groupe de rock britannique, originaire de Manchester, en Angleterre, formé en 1976 par Ian Curtis, Peter Hook, Stephen Morris et Bernard Sumner. Inscrit dans la mouvance post-punk et considéré comme l'un des initiateurs de la cold wave, Joy Division est aussi l'un des groupes précurseurs et « parrains du rock gothique ». La figure emblématique de cette formation est son chanteur Ian Curtis, à la « voix mortifère ». Le groupe, défricheur de nouveaux territoires, se dissout en mai 1980 après le suicide de Curtis à l'âge de 23 ans.

Formation et Warsaw (1976–1978)

Le guitariste Bernard Sumner, le bassiste Peter Hook et un ami batteur Terry Mason, se rencontrent lors d'un concert des Sex Pistols, le 4 juin 1976. Tout de suite après, ils décident de fonder un groupe et se mettent en quête d'un chanteur. Ils déposent une annonce au magasin de disques Virgin de Manchester. Ian Curtis se montre intéressé par l'offre et les contacte. La rencontre a lieu le 20 juillet lors du deuxième concert des Sex Pistols à Manchester concert resté célèbre par le nombre de vocations qu'il a suscitées, entraînant la formation des groupes mancuniens Buzzcocks, Magazine, The Durutti Column et The Fall.
Les répétitions commencent et s'enchaînent de façon régulière mais la formation n'a toujours pas de nom défini. L'affiche de leur premier concert les présente sous le nom Stiff Kittens (les chatons raides). Juste avant leur premier concert à l'Electric Circus le 29 mai, le groupe décide en définitive d'opter pour un autre nom, Warsaw. Aux Pennine Sound Studios d'Oldham, la formation enregistre le 18 juillet The Warsaw Demo, cinq chansons d'obédience punk. Stephen Morris apporte une nouvelle identité sonore au groupe qui s'appelle désormais Joy Division. Ils enregistrent en décembre quatre chansons pour l'EP, An Ideal for Living.
Le groupe donne son premier concert en tant que Joy Division fin janvier 1978 au Pip's Disco de Manchester et commencent à jouer régulièrement dans le nord de l'Angleterre en étoffant leur répertoire. Joy Division retient l'attention de Tony Wilson et Rob Gretton avant de monter sur scène lors d'un concert. Curtis avait eu une altercation avec Tony Wilson, le producteur de l'émission télé So it Goes. Curtis avait reproché à Wilson d'avoir négligé son groupe au profit d'autres formations.
Convaincu par la prestation de Joy Division, le promoteur Rob Gretton vient les féliciter en coulisses, et se propose de devenir leur manager. Contacté par le label RCA, le groupe se rend aux studios Arrow les 3 et 4 mai et enregistre plusieurs titres en vue de sortir un album. Le projet échoue et le disque ne sortira plus tard qu'en pirate . En octobre, le label Factory Records voit le jour, reposant sur un partenariat entre Tony Wilson, Alan Erasmus et Rob Gretton. Joy Division est le premier groupe à être signé par le label. Le 11 octobre, il rencontre le producteur Martin Hannett et enregistre deux titres au studio Cargo. Martin Hannett est alors un jeune producteur aux méthodes non conventionnelles. Il se distingue par sa méticulosité et son perfectionnisme, et par une recherche sonore nouvelle, en particulier en ce qui concerne les sons de batterie et les bruitages.
En décembre, les deux titres produits par Hannett, Digital et Glass paraissent sur la compilation A Factory Sample. Dans sa chronique, le NME salue Joy Division « comme le chaînon manquant entre Elvis Presley et [Siouxsie and] the Banshees ». Le groupe joue ensuite le 27 pour la première fois à Londres. Faute de promotion et d'un manque de notoriété, ils ne se produisent que devant une trentaine de personnes. Durant le trajet du retour en voiture, Ian Curtis connaît sa première crise d'épilepsie. Après plusieurs examens, son médecin l'informe qu'il va désormais devoir prendre un traitement.

Origine du nom et polémiques

Le nom Joy Division est la traduction littérale de l'expression allemande « Freudenabteilung ». Le terme de « divisions de la joie » désignait une partie des camps de concentration organisant l'exploitation sexuelle de détenues par l'armée allemande. Ian Curtis choisit ce titre après la lecture du roman The House of Dolls de Yehiel De-Nur. L’ambiguïté de ce nom vaudra au groupe une suspicion de sympathie pour le nazisme. Plusieurs autres éléments alimentèrent cette idée. Leur nom précédent, Warsaw, utilisé un temps durant l'année 1977, est le nom anglais de Varsovie, la capitale polonaise, où se trouvait pendant la Seconde Guerre mondiale le plus grand ghetto juif d'Europe. La pochette de An Ideal for Living, le premier EP de Joy Division sorti en juin 1978, reproduit une affiche des Jeunesses hitlériennes, montrant un jeune aryen frappant sur un tambour avec les lettres de Joy Division imprimées en caractères gothiques. La pochette intérieure montre une photo du ghetto de Varsovie et l'introduction de la chanson Warsaw énumère le numéro matricule de Rudolf Hess (31G-350125), ami personnel d'Adolf Hitler et chef de la chancellerie du parti sous le troisième Reich.
Cette suspicion du groupe flirtant avec des idées nazies sera entretenue par le nom de groupe tout aussi ambigu que les musiciens choisiront après la mort de Curtis, « New Order ». Le terme New Order (Ordre nouveau) désigne depuis les années 1930 des officines et des groupuscules d'extrême droite et fascistes. Néanmoins, le groupe a toujours affirmé ne pas être nazi.

Unknown Pleasures et Closer (1979–1980)

Au début de l'année 1979, grâce à l'insistance du journaliste Paul Morley, Joy Division apparaît pour la première fois en couverture du NME. Le même mois, le groupe enregistre sa première session radio pour John Peel, un DJ influent de la radio BBC. Le groupe enregistre avec Martin Hannett son premier album en avril. Lors de sa sortie en juin, Unknown Pleasures reçoit de bonnes critiques. Hannett incorpore des effets digitaux comme le delay, l'écho et la réverbération principalement sur la batterie. Le NME compare Joy Division aux groupes allemands Can et Neu! ainsi qu'aux Doors. Sounds note le son glacial du disque et conclut « c'est un ensemble de chansons savamment étudiées et construites ». Le groupe enregistre sa deuxième Peel session fin novembre.
Il part ensuite jouer sur le continent. Sa première tournée européenne passe par la France avec un unique concert parisien aux Bains Douches. La tournée se poursuit courant janvier à Amsterdam, puis à Berlin. Ian Curtis devient père d'une petite fille durant cette période, mais la relation avec sa femme Deborah se détériore. Sa rencontre avec Annik Honoré, une journaliste belge, sème la confusion dans sa tête. Exténué par l'enchaînement des concerts et souffrant des conséquences de son traitement contre l'épilepsie, le chanteur a de plus en plus de difficultés à supporter ses engagements auprès du groupe. En mars, Joy Division fait une pause et enregistre du 18 au 30, aux studios Britannia Row de Londres, son deuxième album Closer. Les concerts reprennent immédiatement après. Une reprise du titre Sister Ray de Velvet Underground est enregistrée en public le 3 avril.
Le lendemain, alors que le groupe assure la première partie des Stranglers au Rainbow Theatre, Ian Curtis est à nouveau victime d'une crise d'épilepsie. Le public prend cela pour un « effet scénique » mais il n'en est rien. Les médecins préconisent le repos mais le succès occasionne au contraire une charge de travail supplémentaire. Le 7 avril, Ian Curtis fait une tentative de suicide aux barbituriques. Le lendemain, au concert du Derby Hall de Bury, le remplacement de Ian Curtis par Alan Hempsall, chanteur du groupe Crispy Ambulance et Simon Topping de A Certain Ratio déclenche une émeute qui s'achève en bagarre générale. Les prestations suivantes deviennent si laborieuses que les concerts programmés fin avril sont annulés.
Deborah Curtis, l'épouse du chanteur, annonce son intention d'engager une procédure de divorce. Miné, de nouveau tenté par le suicide, Ian Curtis se sent de plus en plus désemparé. Joy Division donne un dernier concert le vendredi 2 mai à l'université de Birmingham. Les musiciens ont alors quelques jours de repos avant de partir aux États-Unis pour leur première tournée américaine. La veille du départ, le 18 mai à cinq heures du matin, en plein désarroi et seul chez lui, Ian Curtis se donne la mort par pendaison dans la cuisine de son domicile à Macclesfield. Sa femme, à qui il avait demandé la veille de quitter les lieux après une énième dispute, le découvre en rentrant vers midi. Après le choc, le label Factory annonce que le planning des sorties de disques est maintenu. Le 45-Tours Love Will Tear Us Apart et l'album Closer sont respectivement publiés en juin et juillet.
Une répétition a lieu aux studios Graveyard avec Kevin Hewick comme chanteur de remplacement. Juste après, la dissolution de Joy Division est décidée et, sur une idée de Rob Gretton, les trois musiciens restant, Peter Hook, Barney Sumner et Stephen Morris, décident de poursuivre leur activité en créant un nouveau groupe, New Order. Leur premier single regroupera les deux derniers titres écrits et composés avec Ian Curtis, Ceremony et In a Lonely Place.

Influences

Les musiciens de Joy Division ont cité en référence plusieurs formations de krautrock parmi lesquelles Kraftwerk, Can et Neu!. Ian Curtis et ses musiciens avaient pris pour habitude de faire patienter leur public avant chaque concert en faisant passer l'intégralité de l'album Trans-Europe Express de Kraftwerk: pour Stephen Morris, « le mariage hommes-machines lorsqu'il fonctionne [comme chez Kraftwerk], est quelque chose de fantastique ». La période berlinoise de David Bowie avec l'album Low a aussi eu un impact sur le groupe, à l'instar d'Iggy Pop et des Stooges. Parallèlement à cela, le rock américain sombre de la fin des années 1960, avec le Velvet Underground et The Doors, a aussi inspiré les mancuniens. La voix de baryton de Curtis a souvent été comparée au timbre de Jim Morrison. Peter Hook a déclaré que Siouxsie and the Banshees ont aussi été « une de nos grosses influences [...] pour la façon inhabituelle de jouer de la guitare et de la batterie ».
Malgré sa courte carrière, le groupe a influencé à son tour une partie de ses contemporains dont The Cure et U2, puis des groupes des années 2000 comme Interpol et Bloc Party.
Ian Curtis bougeait frénétiquement les bras comme s'il était en transe ou frappé par une crise d'épilepsie.

Membres

• Ian Curtis - chant, guitare (1976–1980)
• Bernard Sumner - guitare, synthétiseur (1976–1980)
• Peter Hook - basse (1976–1980)
• Stephen Morris - batterie (1977–1980)
• Terry Mason - batterie (1976–1977)
• Tony Tabac – batterie (1977)
• Steve Brotherdale – batterie (1977)

Discographie

Albums studio

• 1979 : Unknown Pleasures
• 1980 : Closer

EP

• 1978 : An Ideal for Living: Warsaw/No Love Lost//Leaders of Men/Failures (of the Modern Man), juin 1978 45t/7"EP Enigma Records PSS 139, 1 000 copies ; oct. 1978 Maxi-45t/12" Anonymous Records, ANON 1, 1 200 copies
• 1979 : Transmission/Novelty, oct. 1979 45t/7" Factory Records FAC 13; déc. 1980 Maxi-45t/12", Factory FAC 13.12
• 1980 : Licht und Blindheit : Atmosphere/Dead Souls, mars 1980 33t/7" Sordide Sentimental SS 33022, 1 578 copies (France)
• 1980 : Komakino: Komakino/Incubation/As You Said, avril 1980 45t/7" en flexi-disk (disque souple), Factory FAC 28, 10 000 copies anglaises et 15 000 pour les États-Unis
• 1980 : Love Will Tear Us Apart: Love Will Tear Us Apart (mars 1980)/These Days/Love Will Tear Us Apart (janvier 1980), avril 1980, 45t-33t(pour la face B)/7", Factory FAC 23; juin 1980 (USA, juin 1981), Maxi-45t/12", Factory FAC 23.12, UK #13
• 1980 : She's Lost Control/Atmosphere, août 1980, Maxi-45t/12" (She's Lost Control en face A) et sept. 1980, Maxi-45t/12" (Atmosphere en face A), Factory US FACUS 2, 33t/LP 600207 (France)
• 1986 : The First Peel Sessions diffusées le 14 février 1979: Exercise One/Insight//She's Lost Control/Transmission, nov. 1986, Maxi-45t/12"EP, Strange Fruit SFPS 013, juillet 1988 CD, SFPSCD 013
• 1987 :The Second Peel Sessions diffusées le 10 décembre 1979: Love Will Tear Us Apart/24 Hours//Colony/Sound Of Music, sept. 1987, Maxi-45t/12"EP, Strange Fruit SFPS 033, juillet 1988 CD, SFPSCD 033
• 1988 :Atmosphere/The Only Mistake, juin 1988, 45t/7", Factory FAC 213-7
• 1988 : Atmosphere/The Only Mistake/Sound Of Music (ou Transmission pour la version Canada-Australie), juin 1988, 45t/12", Factory FAC 213
• 1988 : Atmosphere/Transmission (live)/Love Will Tear Us Apart, juin 1988, CD, Factory FACD 213
• 1997 : Video 5 8 6 de New Order/As You Said, juillet 1997, 33t/12"EP, Touch TONE 7.1
• 2007 : Love Will tear us apart (réédition) : Love Will tear us apart (Original)/Love Will tear us apart (Radio)/Atmosphere, FACD 24, 24 septembre 2007 (UK)





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Février 2019 - 23:00 Howlin Banana Records dans Tse Tse Mag

Mercredi 13 Février 2019 - 22:18 Rock District du 13.02.2019 : GOOD BAD AND YOUNG


Recherche










Chiens Bleus, Chiens Gris, la BD en Podcast




Inscription à la newsletter




Radio Laser appartient à la Coordination des Radios Locales et Associatives de Bretagne