Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter
Rss





PhiPhiRock - 6 mai 2019

Lundi 6 Mai 2019


La playlist du soir !!!

phiphirock___6_mai_2019.mp3 PhiPhiRock - 6 mai 2019.mp3  (54.94 Mo)

994 ème émission Lundi 6 mai 2019

PhiPhiRock 33

Partie 1

Quentin Sauvé Bad news bearers
Puts Marie Horse gone far
Cannibale Not easy to cook
White Lies Tokyo

Rubrique Sortie Expo : Lost Science Revisited

Criminal Hygiene Rearrange me
Cannibale Machine gets old
The Coathangers Hey Budy
The Raconteurs Sunday driver

Partie 2

Fontaines D.C. Winter In The Sun
Fontaines D.C. Sha Sha Sha
Fontaines D.C. Hurricane Laughter


Biographie Fontaines D.C.

Fontaines D.C. The Cuckoo Is A Callin
Fontaines D.C. Liberty Belle
Fontaines D.C. Chequeless Reckless

Fontaines D.C. Too Real
Fontaines D.C. Roy’s Tune
Fontaines D.C. Dublin City Sky

Expo: Lost Science Revisited

PhiPhiRock - 6 mai 2019
Lost Science Revisited
Peter Keene(UK)
Exposition présentée au Volume (Vern-sur-Seiche)
Jusqu'au 25 mai 2019


Dans le cadre de sa programmation hors les murs Le Bon Accueil propose en partenariat avec Le Volume (Vern-sur-Seiche) de découvrir l’artiste Peter Keene (UK).
Tenant du cabinet de curiosités avec un penchant prononcé pour le bizarre, « Lost Science Revisited » explore les liens qui relient de longue date l’électronique audio amateur, la radio, le paranormal et la synesthésie. Ce travail archéologique ne manque pas de rappeler l’hauntology : ce goût pour le rétrofuturisme, les sons de synthétiseurs analogiques sortis des bandes sons des films et séries de science-fiction du siècle dernier qui reviennent nous hanter.
L’exposition proposera avec humour de croiser Lénine, l’inventeur de l’optophonique Vladimir Baranov-Rossiné, Nikolas Tesla ou de communiquer avec une plante.

Gratuit

http://bon-accueil.org/saison-2018-2019/


Biographie: Fontaines DC

FONTAINES DC

L'Irlande se taille actuellement une réputation de bastion numéro un de la scène punk rock européenne. A la tête de ces rebelles à guitares, on remarque Fontaines D.C. un groupe composé de cinq Dublinois ayant tous grandi dans le riche terreau de la contre-culture irlandaise. Côté scène en Irlande et en Angleterre, c’est déjà un carton plein tant leurs singles ont été soutenus par le label Rough Trade et relayés par la presse.
La rébellion est depuis toujours dans l'ADN de la musique irlandaise, même traditionnelle. En ce printemps, le punk rock bourgeonne en Irlande. Des noms de groupes reviennent souvent : Fontaines D.C., Just Mustard, The Murder Capital, et les plus anciens et déjà cultes Girl Band.

Deux guitares incendiaires en ping-pong, une section rythmique comptant les points en boucle et un chanteur désenchanté au fort accent irlandais qui questionne le réel, et vous avez une idée de la formule magique de ce groupe intense. Sur l'album, la production est d'ailleurs brute, comme saisie live. Ce qui n'empêche pas d'entendre des échos de The Cure sur "The Lotts" et même d'Oasis sur "Television Screen".

Le titre de leur premier album, "Dogrel", en dit long sur ces punks irlandais sensibles à la poésie. Le dogrel, expliquent-ils sur leur page Facebook, est en effet un genre d'écriture poétique irlandaise "crue et venue de la classe ouvrière, souvent tenue en piètre estime par la critique littéraire."

Récemment et logiquement signés chez Partisan Records, le label des furieux Idles, ces jeunes et turbulents musiciens ont déjà pu se faire les dents sur plusieurs EP ainsi que sur bon nombre de scènes mondiales. La plupart des titres de ce premier album nommé Dogrel sont donc loin d’être des surprises. Le plaisir reste cependant intact à l’écoute des onze morceaux qui composent ce disque qui du premier au dernier titre frise la perfection et tient ainsi toutes les promesses faites par le groupe depuis ses débuts. Avec une facilité désarmante, la formation suit une démarche post-punk fidèle au 70’s mais qui reste paradoxalement actuelle.

Des textes sarcastiques et rageurs

Les textes du chanteur Grian Chatten, adepte de James Joyce, T.S. Eliot et Yeats, sont tout sauf bavards et verbeux. Ils cultivent au contraire la simplicité et la répétition, offrant un curieux contrepoint hypnotique à sa rage, comme sur "Too Real" dans lequel il demande en boucle, hargneux, à un mystérieux interlocuteur : "Is it too real for ya ?" (Est-ce trop réel pour toi?). "L'argent est le bac à sable de l'âme", assène-t-il aussi avec une rage froide sur "Chequeless Reckless", un titre radical héritier de The Fall.

Dublin est leur muse

Plus encore que l'Irlande, Dublin est au coeur de la vie et de la musique de Fontaines D.C. (le D est pour Dublin le C pour City). La capitale irlandaise les a réunis (excepté le chanteur, ils viennent tous de différents coins du pays) et inspire leur travail à la façon d'une muse. Cet album, ils l'ont écrit en immersion dans la ville, dans ses ruelles, à observer ses personnages et ses parias, à se perdre dans ses nuits et surtout à tanguer dans ses pubs, toujours une pinte de Guinness à la main.

"Plus personne ne croit en rien et ce que nous devons faire, c'est former une sorte de vérité sur nous-mêmes", explique Grian Chatten. Sa quête et celle du groupe se confondent : trouver une vérité, leur vérité, où qu'elle soit et d'où qu'elle vienne.

Après avoir secouté l'Ubu fin octobre dernier, ils seront en concert le 7 juin au festival Art Rock de Saint-Brieuc, le 20 juillet aux Vieilles Charrues de Carhaix et le 15 août à La Route du Rock de Saint-Malo.

Sources :

https://culturebox.francetvinfo.fr/musique/rock/fontaines-dc-fleuron-du-brasier-punk-irlandais-sort-son-premier-album-287622

https://www.infoconcert.com/artiste/fontaines-dc-173170/concerts.html

https://www.lestrans.com/fiche-artiste/fontaines-dc/

https://www.sensationrock.net/2019/04/15/fontaines-d-c-dogrel/





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Juillet 2019 - 20:00 Podcast PhiPhiRock - avril 2019