Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Pour faire ses premiers pas, le petit pantin doit se défaire de ses liens

Mardi 27 Avril 2021


C’est aujourd’hui le second épisode de Pinocchio à la sauce d’Arno Labo ! Après avoir fait entendre sa voix puis obtenu un corps, il est temps pour le pantin d’apprendre à marcher. Or, ce n’est pas là une chose aisée pour un « nouveau-né ». C’est ce qu’on va vous raconter…


chronique_arno_labo___27_04_2021.mp3 Chronique_Arno Labo _ 27_04_2021.mp3  (3.1 Mo)


Pour faire ses premiers pas, le petit pantin doit se défaire de ses liens



Chronique :
Une bûche qui parle et qui exige qu’on fasse d’elle un pantin, c’est une aventure particulière. C’est pourtant ce qu’il s’est passé il y a bien longtemps, dans le monde merveilleux de Pinocchio.
Pendant que Gepetto dormait, la magie continuait dans sa petite maisonnée. Maintenant qu’il avait un corps et des jambes, il lui faudrait apprendre à marcher.
Hélas, avec tous ses fils qui pendaient partout, ce n’était pas une chose aisée. Ce faisant, le pantin chancelant bascula de l’étagère dans un grand fracas.
Son père, réveillé par le bruit, se réveilla en sursaut et arriva dans son atelier une bougie à la main.
Il n’avait donc pas rêvé. Il y avait bien là un pantin de bois vivant. Il n’en croyait pas ses yeux, encore tout brouillé par le sommeil.
Le petit était tout emmêlé dans ses liens. Il exigea qu’on le libère. « Je ne peux pas marcher si je suis ainsi attaché ! », s’écria-t-il.
Le bon Gepetto le libéra donc, encore incrédule. Il regardait son œuvre prendre vie. Car il était bien en vie.
Quand on bouge, qu’on parle, c’est qu’on est en vie ! Plus encore, lorsqu’on exige de s’émanciper de ses attaches, c’est en plus que l’on aspire à la liberté…
Or, était-ce encore là un pantin, s’il se libérait de ses liens ?
Ainsi libre de ses mouvements, Pinocchio se mit à courir partout. Enfin, il essaya. Oui, vous le savez, pour un nouveau-né, il est dur de marcher droit. D’autant plus lorsqu’on essaye directement de courir.
Le bon homme l’aida donc et très vite le pantin de bois parvint à mettre un pied devant l’autre et, finalement, avancer tout seul, comme un grand.
C’est ainsi que Pinocchio fit ses premiers pas, s’appropriant son corps par là même.
Notre bon petit était alors en vie. Or, nous allons le voir plus tard, être en vie ne suffit pas, pas tout à fait…

 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 08:30 World of Vaxcraft - Le billet d'humeur de Wiggie



Recherche








Inscription à la newsletter