Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Quand j’étais plus jeune, je cherchais le bouton « off ». J’ai finalement appris à me connaitre. (Mais je le cherche encore)

Jeudi 3 Février 2022



chronique_du_03_02_2022.mp3 Chronique du 03_02_2022.mp3  (2.37 Mo)


Quand j’étais plus jeune, je cherchais le bouton « off ». J’ai finalement appris à me connaitre. (Mais je le cherche encore)



Chronique :
Quand j’étais plus jeune, je cherchais le bouton « off ». Le cerveau tournait sans arrêt. J’avais à la tête le syndrome des jambes sans repos.
Ca m’a longtemps épuisé.  J’ai pensé qu’à défaut de pouvoir stopper sa course, je pourrai lui apprendre à courir.
L’erreur… Il s’est mis à avancer plus vite encore. Très vite, il a commencé à se lasser d’ainsi courir.
D’autant que, courir peut être déjà lassant, mais lorsque la course n’a pas d’objectif, cela devient carrément angoissant.
A défaut de lui offrir une piste convenable, par peur de lui trouver des concurrents et finalement, par lassitude. J’ai vrillé. J’ai pris une décision inconsidérée.
J’ai agi en sachant ce que je faisais pour ne pas savoir ce que je faisais vraiment. J’ai décidé de m’abimer les jambes. Je les ais rongé.
Ne faites jamais cela. On ne sait pas de quoi se composera notre désir. La jeunesse fourmille d’idées, mais elles ne sont pas toutes bonnes.
Quand j’étais plus jeune, je cherchais le bouton « off ». Un cerveau qui tourne n’avance pas. Il n’est pas toujours simple de lui frayer un nouveau chemin.
A force de tourner, il creuse une route et ne parvient plus à en sortir. La plasticité neuronale, c’est un peu ça. Mais ce n’est pas toujours bon…
Il faut, par de petites actions répétées, parvenir à s’imposer de bonnes habitudes. C’est dur, puis ça devient simple.
Toutefois, le plus dur est de parvenir à discerner quelles seront les bonnes. Souvent, cela n’arrive que tard, avec la maturité.
Hélas, c’est aussi à ce moment que les anciennes habitudes sont déjà bien implantées. Il faut alors retravailler, plus ardemment encore, sur soi.
Quand j’étais plus jeune, je cherchais le bouton « off ». J’ai finalement appris à me connaitre. Néanmoins, je le cherche encore.

 

 

 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter