Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Que faire lorsqu’il y a tant à faire qu’on ne sait plus ce qu’on peut faire ?

Mercredi 15 Juin 2022



Que faire lorsqu’il y a tant à faire qu’on ne sait plus ce qu’on peut faire ?

 

s2_ep_142___que_faire_lorsqu_il_y_a_tant_a_faire_qu_on_ne_sait_plus_ce_qu_on_peut_faire_____chronique_du_15_06_2022.mp3 S2 EP 142 – Que faire lorsqu’il y a tant à faire qu’on ne sait plus ce qu’on peut faire _ – Chronique du 15_06_2022.mp3  (3.13 Mo)


Le soleil brille. Les oiseaux gazouillent. Les enfants jouent et le monde va. Que de généralités pour parler de choses si profondes
 La banalité fait la profondeur du monde. Or, vous savez quoi ? Bah, j’ai le vertige.
J’ai le vertige et j’angoisse. J’ai le vertige de l’angoisse. Je suis comme happé dans le tourbillon du quotidien.
Je ne parle pas de peur ou de mélancolie, mais bel et bien d’angoisse. Cette angoisse qui vient de l’accumulation de petits riens qui engendrent finalement un grand vide.
Lorsque trop de choses nous assaillent, il se peut que tout finisse par disparaitre, comme fondu dans une boue d’évènement, une soupe de réalité.
J’aime le potage. Il parait que ça fait grandir. Or, celui-ci est à la fois trop liquide pour être saisi, et trop compact pour être limpide.
Ainsi, il arrive qu’il y ait tant de choses à nous assaillir que nous tombions dans un collapse.
Parfois, les évènements auxquels nous devons donner un sens s’empilent et finalement, nous n’y arrivons plus et plus rien n’a de sens.
L’entendement s’essouffle. L’esprit chancelle. Le cœur halète. Le corps s’époumone. C’est la fatigue de l’âme. Le corps perd pied. Le cœur ne suit plus.
Alors, le quotidien et sa banalité deviennent de réels petits diables. Ces actes et ces évènements si simples se couvrent de la complexité qui leur est propre.
Le filtre de la vie s’efface. Chaque acte devient un défi. Agir n’est plus possible. Le doute est partout, il envahit chaque sphère.
C’est alors le pilote automatique de l’existence qui devient défectueux et on prend conscience de l’ampleur de la tâche. On ne parvient plus à piloter sa vie comme avant.
Or, comment faire lorsqu’on est perdu dans les hautes sphères sans pilote automatique pour nous rassurer, tandis qu’on est touché par ce vertige ?
Comment faire alors, pour simplement vivre lorsque plus rien ne vous apparait comme simple ?
Où se trouve ce parachute qui, à défaut de vous sauver, vous rassurera ? Que faire lorsqu’il y a tant à faire qu’on ne sait plus ce qu’on peut faire ?
Eh bien, je ne sais pas. Peut-être une bonne claque qui vous ramènera à la réalité pratique et vous sortira de la torpeur du vertige intellectuel en vous ramenant au plus concret : le corps et sa douleur physique.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Sylvain Delfau







Recherche





Les derniers Podcasts



Inscription à la newsletter