Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Un pantin qui parle, un criquet pour conscience morale et la volonté de devenir sage

Lundi 3 Mai 2021


Après avoir appris à marcher sans ses liens, il est temps pour Pinocchio de découvrir le sens de la liberté et du poids qu’implique la responsabilité.


chronique_124___28_04_2021.mp3 Chronique 124 - 28_04_2021.mp3  (6.76 Mo)



Chronique :
La première nuit de Pinocchio avait été bien remplie, celle de Gepetto aussi. C’était donc là le début d’une aventure merveilleuse dans un monde merveilleux.
Lorsque la vie s’insuffle dans un être, cela ne suffit pas à en faire une existence.
Avec la vie, Pinocchio avait aussi eu un autre cadeau, la liberté. Or, être libre, c’est être libre de faire le bien comme le mal. La liberté implique de s’assumer. Cela nous rend responsable de nos actes.
De ce fait, se libérer de ses liens engendre la possibilité de tomber. Tout comme notre petit pantin l’avait expérimenté. La liberté est un cadeau, mais c’est aussi une charge.
Être en vie ne fait pas de soi un homme. Le propre de l’homme est d’assumer sa responsabilité face au monde. C’est cela qui fait de notre vie « notre vie ».
Ainsi, si Gepetto a construit Pinocchio, c’est maintenant à Pinocchio de se construire. Pour cela, il ne sera pas seul. Il aura à ses côtés le bon Gemini.
Néanmoins, il n’appartiendra qu’au pantin d’écouter Gemini. Personne ne pourra assumer le poids de sa liberté à sa place.
C’est en cela qu’il « a à être ». A chaque instant, il devra assumer le poids de sa liberté, ses actes et ses paroles.
Il pourra toujours tenter de se dédouaner. Il pourra toujours dire « je ne savais pas ». Or, encore une fois, sa méconnaissance lui sera imputable. Il ne tiendra qu’à lui de progresser, pas à pas, sur le chemin de la sagesse et de la moralité.
Discerner le bien et le mal n’a jamais été simple, que ce soit pour un homme ou pour un pantin.
D’ailleurs, sommes-nous si différents de Pinocchio ? N’avons-nous pas de liens qui nous guident en même temps qu’ils nous attachent ? Ne sommes-nous pas emmêlés dans notre nos valeurs, nos croyances, notre ignorance ou nos sentiments ?
Sommes-nous plus libre qu’une marionnette ? Et, être libre, est-ce une chose si souhaitable ? Peut-être, ou peut-être pas…



 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 08:30 World of Vaxcraft - Le billet d'humeur de Wiggie



Recherche








Inscription à la newsletter