Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Une question, c’est un peu l’Hydre de Lerne. Coupez-lui la tête, il en repoussera deux fois plus

Mardi 5 Juillet 2022


Se poser des questions, c’est bien. Pourtant, ce n’est pas toujours si satisfaisant de trouver des réponses, car elles amènent toujours d’autres questionnements.


Une question, c’est un peu l’Hydre de Lerne. Coupez-lui la tête, il en repoussera deux fois plus

 

s2_ep_152___une_question,_c_est_un_peu_l_hydre_de_lerne__coupez_lui_la_tete,_il_en_repoussera_deux_fois_plus___chronique_du_29_06_2022.mp3 S2 EP 152 – Une question, c’est un peu l’Hydre de Lerne. Coupez-lui la tête, il en repoussera deux fois plus – Chronique du 29_06_2022.mp3  (5.35 Mo)


Dans la vie, il y a ceux qui se posent des questions et ceux qui y répondent. Je me demande bien comment cela se fait ! Ainsi, vous savez dès à présent à quelle tranche de la population j’appartiens.
Il parait que c’est bien de se poser des questions. Toutefois, il parait que c’est bien d’agir aussi. En distinguant le monde en ces deux parts, on pourrait penser que deux valeurs se séparent.
Il y aurait les gens orientés dans la théorie et ceux qui seraient focalisés sur la pratique. Cependant, je me demande si cette distinction n’est pas, précisément, le boulot d’une personne qui se pose des questions, d’un théoricien quoi.
En effet, dans les faits, nous nous posons tous des questions et agissons. Certes, on peut reconnaitre une prédominance d’une tendance ou d’une autre. Après tout, un droitier use aussi de sa main gauche, et vice-versa.
Ceci dit, il y a aussi une complémentarité qui s’opère. En un sens, ceux qui ont le talent pour les questions permettent d’éclairer ce qui constituera la pratique de ceux qui sont plus tendus vers l’action.
De la sorte, le monde n’est pas si mal fait, je crois. Néanmoins, cela implique encore autre chose. Ça sous-entend que nous devrions exploiter nos talents et aller prioritairement dans le sens de nos inclinations.
De mon côté, je ne veux pas dire implicitement que ce serait un mal, au contraire. Cependant, bah voilà… Je me pose tout de même la question.
Poser des questions permet de questionner les réponses qu’on en aurait a priori. Ensuite, il faut aussi les tester en pratique. Puis, bah, il faut encore les questionner, et ainsi de suite.
La question est un cercle sans fin. Trouver une réponse implique souvent de s’en poser dix autres. Une question, c’est un peu l’Hydre de Lerne. Coupez-lui la tête, il en repoussera deux fois plus.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Août 2022 - 12:00 Quelles énergies pour un monde durable ?