Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Une soirée néo-classico-moderne qu’on appelle plus communément par le nom de la drogue qu’on y prend, une soirée acid

Lundi 2 Mai 2022


On vient de perdre notre chroniqueur de l’extrême qui semble s’être égaré dans les méandres d’une soirée particulière. Il va vous raconter !


Une soirée néo-classico-moderne qu’on appelle plus communément par le nom de la drogue qu’on y prend, une soirée acid

 

s2_ep_111___une_soiree_neo_classico_moderne_qu_on_appelle_plus_communement_par_le_nom_de_la_drogue_qu_on_y_prend,_une_soiree_acid___chronique_du_25_04_2022.mp3 S2 EP 111 – Une soirée néo-classico-moderne qu’on appelle plus communément par le nom de la drogue qu’on y prend, une soirée acid – Chronique du 25_04_2022.mp3  (2.67 Mo)


 
 
Je suis un peu comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois. Le problème c’est que la société tend à me rendre aveugle. C’est ainsi que, bien à force de fermer les yeux je ne crois plus rien.
Du coup, je suis toujours incrédule et quand on m’dit quelque chose, j’ai les yeux écarquillés genre « nan ?! C’est pas vrai ? ». Les gens, ils m’répondent, « mais si si, j’te jure ! je l’ai vu à la TV, dans une pub, etc ».
Bon, ben étant incrédule mais curieux, je vais regarder pour m’informer. C’est alors qu’en effet, je vois un truc passer à la TV. Or, si je le vois, c’est que je peux y croire. Donc j’y crois.
Je peux donc affirmer sans sourciller que les extraterrestres ont construit les pyramides afin de cacher le trésor des templiers pour mettre en place un nouvel ordre mondial dominé par les illuminatis qui sont francs-maçons.
Voilà voilà… On est bien barré n’est-ce pas ? Bien oui, voir des choses pour les croire, c’est pas mal. Or, si on regarde des fictions, alors faut-il les croire ? Car d’une part on les voit, mais de l’autre ce sont des fictions quoi..
On est dans la panade ! J’veux bien croire à ce que je vois. Mais encore faut-il que j’ouvre les yeux sur le fait que toute vérité n’est pas bonne à prendre. Par conséquent, pour voir ce qu’il faut, encore faut-il regarder au bon endroit !
Bref, résumons : La société nous aveugle en nous faisant regarder des fictions que l’on croit vu qu’on les voit et d’un autre côté, on se retrouve les yeux écarquillés devant la vérité invisible qui devient alors aussi incroyable qu’indicible.
En gros, y’a un peu de ça, nan ?
 


 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert







Recherche





Les derniers Podcasts



Inscription à la newsletter