Accueil de radiolaser.fr


Je me suis dit qu’on ne voyait jamais plus loin qu’en ayant les paupières closes - Chronique d’un nouveau monde - Radio Laser - Média citoyen de proximité

Description de l'episode

Je vois parfois des choses que mon regard ne daigne pas relever. Tout cela passe en deçà de mon champ de vision. C’est le cas de beaucoup de gens.
En effet, il semble que nous manquions une large part de ce que la vie offre de merveilles.
Nos perceptions sont limitées et notre conscience nous en ôte encore un peu. Nous avons par exemple inventé de petits filtres optiques pour augmenter notre vue.
Toutefois, imaginez ceci. Et s’il existait un filtre nous permettant de voir la beauté comme on peut percevoir le rouge de manière plus ou moins foncé.
S’il existait des lunettes pour montrer la poésie ? S’il en existait permettant de voir la joie ou la tristesse sur le visage de nos amis ?
Je crois que, s’il existait de pareilles choses, le monde serait bien différent. Les gens se traiteraient d’une autre manière entre eux et les conséquences dépasseraient de loin la sphère humaine.
Je me suis fait cette réflexion tandis que je regardais la vie avec les yeux fermés. Je me suis dit qu’on ne voyait jamais plus loin qu’en ayant les paupières closes.
Ce n’est qu’ainsi qu’on peut ouvrir un peu son cœur pour regarder au plus profond de soi.
Ceci étant, il demeure indéniable que l’exercice reste périlleux. D’autant plus lorsqu’on doit descendre les escaliers pour sortir la poubelle.

Tous les episodes de Chronique d’un nouveau monde

Copyright - Tous droits réservés
Copyright
Tous droits réservés