Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Chronique Confinée 42 – Le Lutin Zieutefenêtre

Lundi 28 Décembre 2020


Le dixième jour, la fée commence à douter de la réussite de sa mission et convoque Zieutefenêtre, traditionnellement sérieux et méticuleux, pour lui faire un rapport des nouvelles mœurs des hommes… Hélas, on verra que ce n’était peut être pas un bon choix !


Téléchargez la chronique
chronique_confinee_42___le_lutin_zieutefenetre___arno_labo___diffusion_le_23_12_2020.mp3 Chronique Confinée 42 – Le Lutin Zieutefenêtre - Arno Labo - Diffusion le 23_12_2020.mp3  (2.97 Mo)


Chronique Confinée 42 – Le Lutin Zieutefenêtre

Jour 10 Zieutefenêtre 
Le dixième jour, pour éviter de réitérer les bêtises de la veille, et des autres jours, ce fût le tour de Zieutefenêtre de pénétrer dans le royaume des hommes. La fée lui avait confié une mission précise.
Il devrait aller inspecter les mœurs nouvelles des habitants du monde terrestre. Pour cela, il devrait simplement se poster aux fenêtres et noter tout ce qu’il y verrait.
Le lutin était méticuleux, organisé et surtout, bien plus sérieux que ses autres amis. Il prit son petit calepin avec lui et se lança dans l’aventure. Il traversa ainsi quelques rues en annotant les informations qu’il observait.
Cependant, en passant devant un grand magasin d’électronique, il aperçut une grande quantité d’écrans retransmettant des chaines d’information en continue. Il resta pantois devant ce spectacle.
Que noté concernant cela ? Il semblerait que les fenêtres des hommes montrent des hommes dans des fenêtres expliquant qu’il ne faut pas jeter son argent par la fenêtre.
Zieutefenêtre était perdu. Il continua de regarder les gens s’y animés en parlant de moults sujets. Le monde semblait plus actif à travers ces écrans de verre qu’à l’intérieur des maisonnées.
 Il était bientôt hypnotisé par le flux d’images, toutes plus accrocheuses les unes que les autres et ne parvenait plus à décrocher des écrans de télévision. Quel prodige se disait-il.
La fée, sentant que le lutin ne se déskotcherait pas par lui-même avant la fin de la nuit, le ramena dans un nuage de poussière dorée. Le pauvre avait encore les yeux troublés et écarquillé quand il arriva.
Sa conclusion fut que, les hommes ont des fenêtres pour laisser passer le jour et d’autres, branché aux murs ou glissés dans leurs poches, pour laisser passer les journées. Voici en quoi consistait la nouvelle vie des hommes.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 08:30 World of Vaxcraft - Le billet d'humeur de Wiggie