Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Eolien : l'inquiétude est dans le pré

Vendredi 10 Juillet 2020


Des agriculteurs impactés, des géobiologues et des scientifiques qui ne se comprennent pas, des services de l'Etat tantôt sceptiques, tantôt distants, et au milieu, des élus qui tentent de renouer le dialogue. Mais la réconciliation est-elle possible ?


A la ferme de la Feuvrais, Crevin, Pascale et Philippe Durand passent de l'inquiétude à la lassitude depuis trois ans. Inquiétude pour leurs vaches laitières, victimes de mammites (une infection des mamelles qui nuit à la qualité du lait) et de vêlages difficiles, mais aussi pour leur propre santé, lassitude face au manque de solution, de considération parfois, aux remarques désobligeantes et au scepticisme de certains.

En cause : cinq éoliennes mises en service il y a justement trois ans, à un peu plus d'un kilomètre de là. Les agriculteurs l'annoncent pourtant : "Nous n'avons rien contre les éoliennes". Mais ils n'ont pu que constater les dégâts.

Des dégâts qu'ils ont pu présenter, lors d'une visite de leur exploitation en fin de semaine dernière.

Organisée à l'initiative du député LREM de Loire-Atlantique Yves Daniel, qui s'est penché sur la question il y a maintenant sept ans, cette rencontre a permis de faire se rencontrer et discuter des mondes qui, habituellement se tournent le dos.
D'un côté, des géobiologues qui apportent des solutions aux agriculteurs sans pouvoir toujours expliquer les phénomènes observés avec des éléments scientifiques, de l'autre une communauté scientifique partagée, oscillant entre ouverture d'esprit et incrédulité, et qui estime qu'il est très difficile d'incriminer tel ou tel infrastructure tant les causes peuvent être multifactorielles.

Evidemment, l'éolien n'est pas à incriminer, les géobiologues l'ont rappelé. Il existe des exploitations agricoles qui se trouvent à côté de parcs, et qui ne subissent aucun dommage. Les problèmes peuvent aussi venir d'installations électriques, de transformateurs, voire du champ magnétique terrestre lui-même.
Et même si Pascale Durand l'affirme, elle aussi a ressenti les nuisances - maux de tête et fatigue intense -, les études réalisées pour le moment n'arrivent pas à expliquer ces phénomènes.

Deux mondes difficiles à réconcilier donc, mais qui devront travailler ensemble dans les semaines et les mois à venir : c'est le message porté par Yves Daniel, mais aussi Gaël Le Bohec, député LREM d'Ille-et-Vilaine, qui rappelle que les services de l'Etat ne sont pas toujours irréprochables. Il faudra étudier, chercher et trouver des réponses pour avancer sur la transition énergétique, essentielle, tout en préservant notre santé, et celles de nos animaux.

Tout ça prendra du temps, bien sûr. Patients, Pascale et Philippe Durand espèrent juste être écoutés.
 
0710_gts_02_jeudi_bon.mp3 Eolien : l'inquiétude est dans le pré  (14.77 Mo)


Florian Le Bars





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 31 Octobre 2020 - 07:00 Humanitaire et santé mentale



Recherche



Grille des programmes de Radio Laser 2020-2021





Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts