Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


Interview & portrait de l'actrice Alexandra Lamy

Jeudi 12 Mars 2015

Gwen Guillo a eu la chance de rencontrer l'actrice Alexandra Lamy à Fougères, au centre culturel Juliette Drouet. Elle sortait tout juste de scène, où elle y jouait « La Vénus au phacochère ». Pendant une vingtaine de minutes elle a parlé avec passion de la pièce, où elle y incarne brillamment à elle seule les trois rôles mettant en avant les mondanités de la Belle époque, spirituelle mais aussi très misogyne. En fin d'interview la comédienne s'est également livrée sur son enfance, sa vie, les difficultés d'être une femme dans le métier et enfin ses projets à venir.


interview_alexandra_lamy_gwen_guillo_radio_laser_1.mp3 Intervew d'Alexandra Lamy par Gwen Guillo  (13.87 Mo)

« La Vénus au phacochère » consacre les retrouvailles d’Alexandra Lamy et de Christian Siméon, neuf ans après leur collaboration pour « Théorbe », qui avait notamment valu à l’actrice une nomination aux molières en 2004. Dans ce nouveau spectacle, on peut la voir seule en scène, servie par un texte bien écrit, et très bien construit, le tout avec une mise en scène sobre mais efficace au milieu d'un amoncellement de chaises d’opéra (voir photo ci-dessus)


En 1896, Misia n’a pas encore le nom de famille que la postérité retiendra, celui de son troisième mari, José Maria Sert. Pour l’heure, elle est la femme de Thadée Natanson, fondateur et directeur de la Revue blanche. Belle, intelligente, talentueuse, car c’est une excellente pianiste, elle côtoie les plus grandes figures littéraires et artistiques de la Belle Époque, parmi lesquelles Toulouse-Lautrec, Vuillard, Renoir. Elle est surnommée « la Reine de Paris ». Elle est très amoureuse de son époux. Ce bonheur en apparence sans nuages va être terni, pourtant, par la publication par Thadée d’un article violemment misogyne de Strinberg, « De l’infériorité de la femme ». Un grain de sable dans la belle mécanique du couple qui va finir par tout détraquer.
 

Cette tragédie amoureuse va se jouer pour l’essentiel à travers la correspondance que s’échangent Misia, son amie Geai Simpson, et Thadée. L’une des astuces d’écriture de Christian Siméon est d’user des moyens de communication qui existaient à la fin du xixe siècle pour dynamiser ces échanges et produire un certain nombre d’effets comiques très réussis. Télégrammes, pneumatiques, billets portés par coursier s’échangent à toute vitesse, presque comme un échange de mails. Mais, tout comme les échanges de courriels, cette rapidité n’est pas le gage de la qualité. Bien au contraire, ces écrits manquent régulièrement leur cible et leur interlocuteur, jusqu’à l’erreur fatale.
 

La pièce laisse également la place à quelques scènes de face-à-face où Alexandra Lamy fait preuve de toute sa virtuosité. Elle y passe avec une agilité déconcertante d’un personnage à l’autre en variant avec subtilité son ton et sa gestuelle, sans que jamais le spectateur ne perde le fil. Et toujours, toujours, avec une justesse, une précision incroyable. On redécouvre véritablement cette actrice. Pour ce qui est cette histoire de phacochère, je ne vous en dirai rien, pour que vous alliez le découvrir par vous-mêmes sur les planches.

 


Biographie d'Alexandra Lamy

Moi et l'actrice Alexandra Lamy au centre culturel Juliette Drouet de Fougères
Moi et l'actrice Alexandra Lamy au centre culturel Juliette Drouet de Fougères

Née à Alès le 14 octobre 1975, Alexandra Lamy s'intéresse aux planches dès son plus jeune âge. Elle intègre ainsi le conservatoire d'art dramatique de Nîmes avant de monter vers Paris où elle s'inscrit aux Cours Florent. Après cette formation, la jeune Alexandra commence peu à peu à se faire un nom au théâtre en travaillant entre autres sous la direction de Jean-Luc Moreau et Michel Galabru. Entre temps, la comédienne prépare son entrée à la télévision en tournant pour différentes séries d'AB Productions telles que Les Garçons de la Plage mais ce n'est véritablement qu'en 1999, avec le sitcom culte « Un gars et une fille » que le public mettent un visage au nom d'"Alexandra Lamy". Chaque fin d'après-midi, Chouchou et Loulou envahissent les écrans de télévision des français. Au-delà de ces disputes incessantes mais fictives, Alexandra Lamy rencontre l'amour de sa vie : le comédien Jean Dujardin.
 

Après 4 500 épisodes, il était peut-être temps d'enterrer Chouchou pour retrouver la véritable Alexandra Lamy. Après un petit retour au théâtre (« Théorbe »de Christian Siméon), la comédienne s'intéresse petit à petit au cinéma. Elle obtient un rôle dans « Rien que du bonheur » en 2003 avec Bruno Solo qu'elle retrouve la même année dans la comédie « Livraison à domicile ». Le passage de la télévision au cinéma s'effectue en douceur puisque l'actrice ne décroche finalement que des seconds rôles comme celui d'Alice de Nice dans « Brice de Nice » en 2005 ou celui de la conseillère de communication de Daniel Auteuil la même année dans « L'Antidote ». Mais c'est véritablement qu'avec la comédie « Au suivant » qu'elle décroche son premier rôle au cinéma.

Chouchou est-elle morte et enterrée ? Pas si sûr : l'amour et les sentiments sont les thèmes centraux des comédies dans lesquelles l'actrice apparaît. Notamment avec « On va s'aimer » en 2006 ou dans « Cherche fiancé tous frais payés »l'année suivante . Par la suite, elle apparaît en tout cas dans des rôles plus riches en nuances comme « J'enrage de son absence » en 2012 et sera aussi dirigée par François Ozon en 2008 dans « Ricky ». Après un rôle dans « Les Infidèles » auprès de Jean Dujardin en 2012, le couple se sépare une année après. L'actrice se consacre alors à une vie moins médiatique, auprès notamment de sa fille Chloé Jouannet qui fait ses débuts au cinéma. En 2014,  Alexandra Lamy apparaît dans quelques rôles au cinéma dont « De toutes nos forces » où elle partage l'affiche avec Jacques Gamblin.

Et comme vous avez pu l'entendre dans l'interview, ses projets télévisuels et cinématographiques pour 2015 sont très nombreux, sans oublier le théâtre et la « Vénus au Phacochère » qui continue de voyager dans toute la France. Heureusement, on a donc pas finie de voir cette grande comédienne.


Interview & portrait de l'actrice Alexandra Lamy
Pour me contacter:

Twitter:        #GwenGuillo

 Facebook:   @Gwen Guillo

 Email:           gwen@skolradio.fr





Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net



Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016



Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts