Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


J’ai perdu mon dernier ami, mais je reste assez fou pour m’en foutre

Mardi 4 Mai 2021


Bon, visiblement, Arno a eu un peu de peine en amitié avec ce confinement et le déconfinement l’a-t-il sauvé ? On va le découvrir ensemble.


chronique_d_un_nouveau_monde_128___j_ai_perdu_mon_dernier_ami,_mais_je_reste_assez_fou_pour_m_en_foutre____chronique_du_04_05_2021.mp3 Chronique d’un nouveau monde 128 – J’ai perdu mon dernier ami, mais je reste assez fou pour m’en foutre. – Chronique du 04_05_2021.mp3  (2.78 Mo)


J’ai perdu mon dernier ami, mais je reste assez fou pour m’en foutre



Chronique :
On m’a demandé où j’étais allé pour fêter le déconfinement. J’ai répondu « au taff ». On m’a dit « ah, tu travailles, c’est une chance ». Pas faux. Pas faux, pas faux…
Par politesse, j’ai demandé à mon tour « Et toi, t’as fait quoi ? » J’suis pas sûr que c’était une bonne idée. Tandis que mon interlocuteur me racontait sa journée fantastique, je pleurais intérieurement.
La jalousie est un vilain défaut me suis-je objecté. J’ai ajouté « un vilain défaut c’est un pléonasme ». Là, j’me suis marré tout seul. Mais pas intérieurement.
Mon pote m’a vu rire, il s’est vexé pensant que j’me moquais de son histoire. Enfin, j’m’en moquais un peu de son aventure, c’est vrai. Mais pas en ce sens.
Du coup, c’est comme ça que j’ai perdu le seul ami qui me restait après tous ces confinements et couvre-feux. Bon, bah du coup j’ai re-pleuré intérieurement.
J’ai l’impression que j’suis moins stable émotionnellement depuis 1ans. Déjà que ce n’était pas dingue avant. Enfin, si, en l’occurrence c’était « dingue ». Mais j’ai la folie douce, sociale et drôle. Alors, ça va me dis-je.
Bref, qu’importe. Maintenant, le périmètre de socialisation possible est ré-ouvert. Alors, j’me dis que ça ira. Au pire, ma folie m’occupe bien. Je sais rire et pleurer dans mon être.
En somme, je suis émotionnellement instable, mais autonome. J’suis taré, mais j’me débrouille avec ça. J’discute et je débat avec moi-même. Dans ce cadre, autrui est un petit plus. Mais il est sacrément savoureux quand même.
Et puis, je ne cours pas après les gens. Je n’aime pas courir. Eventuellement, je fais de la marche rapide. Un fois, j’ai trottiné. Mais c’était vraiment un gens formidable. J’ai donc fait un effort pour suivre.
Ce n’est qu’après quelques kilomètres de distance que j’ai compris que la personne me fuyait donc, bah, j’ai fait demi-tour, en rampant.
Alors voilà, j’sais pas si ma sociabilité va être réhaussée. Mais au moins, je pourrai partir me promener avec moi-même. J’ai perdu mon dernier ami, mais je reste assez fou pour m’en foutre

 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Mai 2021 - 10:45 Une vengeance dangereuse

Mardi 4 Mai 2021 - 12:30 C’est bon on est libre ?