Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


La conscience est le sel de la vie

Samedi 12 Décembre 2020


C’est le week-end et la petite série culino-philosophique d’Arno Labo s’achève sur un bon gros morceau : l’Existence. Voyons ce qu’il nous a préparé sur ce sujet !



chronique_confinee_31.mp3 Chronique d'un confiné-La conscience est le sel de la vie.mp3  (2.81 Mo)


La conscience est le sel de la vie

Liberté, volonté, amour et humour… Que nous reste-t-il pour parfaire le tableau ? Je choisirai, la conscience. C’est étrange dans cette liste, pour autant je trouve ça des plus important.
 
La conscience est nécessaire à la vie. Sans elle, tout nous passe sous le nez sans qu’on ne puisse rien piger. La conscience distingue la peur du courage. C’est aussi ce qui permet la confiance ou la défiance.
 
Ne pas avoir conscience des choses qui nous entoure ferait de la vie une chose sans goût, encore une fois. Cela impliquerait presque qu’on ne soit pas là. La conscience rime avec présence.
 
Le gras, le sucre, sans une pincée de sel, tout cela reste un peu vain. Eh bien oui, si on ne comprend rien à ce qui se passe, quel intérêt à tout ça ? Si rien n’a de goût, à quoi bon se préparer de bons petits plats ? On mangerait sans plaisir, simplement pour se nourrir.
 
A quoi bon vivre sans ne rien vivre ? On ne ferait que voir passer les évènements sans vraiment être vivant. Ce serait dommage, nan ? La conscience qui travaille avec la mémoire permet de stocker tout ça.
 
Néanmoins (putain de Sphinx), il ne faut pas en abuser. Encore une fois, l’excès des bonnes choses n’est pas une bonne chose. Parfois, la conscience peut inonder l’âme. Si le sel retient l’eau, la conscience retient le beau et le moins beau.
 
La conscience absorbe bien des choses. Ce n’est pas toujours bon. On aimerait parfois fermer les yeux et trouver le repos. Or, la conscience ne laisse rien. Elle absorbe les tâches de l’existence comme le sel absorbe les taches de vin sur la nappe. Et, on fera toujours des tâches.
 
Il faudra donc doser entre gras, sucré et salé. Certes, ce sont les ingrédients du bonheur gustatif mais pour accéder à la saveur parfaite, il faudra bien équilibrer tout ça dans son assiette !

 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >