Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


Véronique Martin ou la tradition familiale de la sculpture

Vendredi 13 Février 2015

A Guichen, les Martin ont fait de la sculpture une tradition familiale. Cela avait commencé avec le père, Albert, l'artiste de la famille. Et puis, la fille Véronique a pris le relais. Depuis, elle fait l'unanimité dans son milieu avec une élévation au rang de chevalier de la légion d'honneur et un titre de Madame Artisanat en 2013.


"L'art ne s'explique pas"

Des figures religieuses, des chats et leur chaton, un père et son fils, des bigoudènes.... Chez Véronique Martin, qui gère l'atelier d'art Martin, à Guichen, les thèmes d'inspiration sont multiples. A chaque thème, il ne lui est pas possible de donner une justification, car parfois "l'art ne s'explique pas".
Une seule constante : la matière travaillée. Véronique Martin sculpte le granit breton afin de lui donner toute sa noblesse. Un matériau plus fragile qu'il n'y paraît. Car il ne peut pas se travailler dans n'importe quelles conditions, notamment de température.
En tout cas, elle a hérité cet art de son père, Albert, qui avait fondé l'atelier en 1964, après avoir connu des métiers très différents. La concrétisation de son tempérament d'artiste. Véronique le rejoint en 1982, au départ, pour l'aider dans des tâches administratives. Depuis, elle est devenue une artiste à part entière. Elle a même fondé sa propre collection, "Blanche de Bretagne".
veronique_martin_3.mp3 Veronique martin_3.mp3  (13.53 Mo)


Transmettre un savoir faire

En ce qui concerne l'avenir, Véronique ne sait pas de quoi il sera fait. Elle souhaiterait juste pouvoir transmettre son art. Pas forcément à ses enfants, qui ont choisi une autre voie. Mais il ne faut pas, en tout cas, que son art se perde. Heureusement, il existe, à ses yeux, beaucoup de façons de transmettre cet héritage.

En attendant, Véronique Martin cumule les récompenses. En 2013, elle a ainsi remporté le titre de Madame Artisanat, décerné par la Chambre des métiers et de l'artisanat. Elle est aussi devenue chevalier de la légion d'honneur en juillet dernier. Un moyen selon elle d'affirmer la place des femmes dans l'artisanat. Un milieu au sein duquel elles ont souvent été dans l'ombre de leur mari. Une situation qui évolue aujourd'hui.

Un avenir pour les métiers d'art ?

Véronique Martin croit en l'avenir des métiers d'art, représentés par l'Institut national des métiers d'art. Ils permettent à chacun de s'évader. C'est leur rôle le plus important. Ils ne sont donc pas prêts de terminer dans un musée, relégués au rang de souvenirs. Surtout, ils disposent encore de farouches défenseurs, tels que la sculptrice guichenaise. Et c'est sans doute ce qui leur garantit un avenir.





Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net



Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016



Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts